Southern Rock Story Part 2

Share it with your friends Like

Thanks! Share it with your friends!

Close

Le rock sudiste (en anglais Southern Rock) est un genre de rock qui fut très populaire durant les années 1970.
Aux origines du rock, le Sud des États-Unis est omniprésent, d’Elvis Presley à Jerry Lee Lewis, en passant par Little Richard. Les années 1960 changent la donne avec la vague britannique puis la montée en puissance du folk et du rock psychédélique qui mettent en avant des villes comme New York, Los Angeles ou San Francisco.

Originaires de Géorgie, The Allman Brothers Band, qui débute avec son blues rock en 1969, tente de remonter aux racines du blues en l’agrémentant de longs solos et de parties de guitares harmonisées (souvent en tierce ou en quinte) entre Dickey Betts et Duane Allman, à la manière des jams de jazz. Ils introduisent également dans leur musique de la country et du folk et l’omniprésence de la guitare slide et peuvent-être donc être considérés comme les précurseurs du rock sudiste.
Mais c’est avec l’apparition de Lynyrd Skynyrd que ce mouvement musical va être reconnu véritablement comme tel, notamment du fait que le groupe, sur le conseil de sa maison de disques, va s’afficher sur scène devant le drapeau confédéré. Lynyrd Skynyrd est également la première formation de rock sudiste à injecter du rock anglais (influences de Free, Yardbirds, Cream) dans un style à la base marqué uniquement par les divers versants de la musique américaine (blues, country, rhythm & blues, jazz…). Lynyrd Skynyrd sera également le premier groupe de rock sudiste à présenter de front trois guitaristes solistes (Gary Rossington, Allen Collins, Ed King puis Steve Gaines à partir de 1976), formule qui sera reprises par d’autres formations sudistes par la suite (Molly Hatchet, Outlaws, etc), mais jamais avec une telle réussite.

Comments

Comments are disabled for this post.

%d bloggers like this: